La construction de la tour Eiffel (8 octobre 1887 - 10 novembre 1887).

La construction de la tour Eiffel (8 octobre 1887 - 10 novembre 1887).

La construction de la tour Eiffel (10 avril 1888 - 10 mai 1888).

La construction de la tour Eiffel (10 avril 1888 - 10 mai 1888).

La construction de la tour Eiffel (14 octobre 1888 - 14 novembre 1888).

La construction de la tour Eiffel (14 octobre 1888 - 14 novembre 1888).

La construction de la tour Eiffel (2 avril 1889).

La construction de la tour Eiffel (2 avril 1889).

La construction de la tour Eiffel (8 octobre 1887 - 10 novembre 1887).

La construction de la tour Eiffel (8 octobre 1887 - 10 novembre 1887).

Auteur : FEAU Théophile

Lieu de conservation : musée d’Orsay (Paris)
site web

Date de création : 1887

Date représentée : 08 octobre 1887

H. : 0

L. : 0

© Photo RMN - Grand Palais - R. G. Ojeda

http://www.photo.rmn.fr

96-000174 / Pho 1981-126-2

La construction de la tour Eiffel

Date de publication : Février 2006

Auteur : Fleur SIOUFFI

Dans une France aux prises avec des difficultés politiques et économiques, et encore marquée par le souvenir de sa défaite face à l’Allemagne en 1870, s’impose l’idée d’une Exposition universelle capable de redresser le pays et de restaurer son prestige au regard du monde entier. Prévue à Paris en 1889, année du centenaire de la Révolution française, l’Exposition est tout entière dévolue au fer, et son « clou » est la tour haute de trois cents mètres dessinée par Maurice Koechlin et construite par Gustave Eiffel.

Dans le quartier du Champ-de-Mars en pleine mutation à la fin des années 1880, le chantier de la tour Eiffel, qui commence en janvier 1887, est un spectacle nouveau et surprenant, régulièrement suivi par une foule de badauds et d’artistes. Parmi eux, un photographe resté anonyme s’attache chaque mois à fixer avec son appareil la progression du pylône de fer dans le ciel parisien depuis l’une des tours du palais du Trocadéro.

Les photographies prises le 8 octobre et le 10 novembre 1887 révèlent le début du montage simultané des quatre piliers, entrepris en juillet 1887 après cinq mois de travaux de fondation. Déjà apparaissent le système de treillis (entrecroisement des poutres métalliques) et les dispositifs de contreventement (assemblage en oblique) qui caractérisent sa silhouette élancée et originale.

Après dix mois de travaux, l’étape la plus périlleuse de la construction de la Tour est franchie, comme en témoigne la photographie du 10 avril 1888 : la jonction au premier étage des piliers inclinés a été réalisée dix jours plus tôt par une poutre horizontale, dite « poutre de ceinture », ajustée au millimètre près grâce à un système de vérins et de presses hydrauliques. Cette première plate-forme servant désormais de point d’appui aux parties supérieures, la photographie du 10 mai 1888 montre que les échafaudages en bois qui ont été utilisés jusque-là pour hisser les différents éléments disparaissent progressivement.

L’élévation de la Tour se poursuivant ainsi selon cette technique de montage entièrement fait en porte-à-faux, le deuxième étage est atteint six mois plus tard, comme l’indique la photographie du 14 octobre 1888. Dans cette rencontre inéluctable des piliers, la photographie prise le 14 novembre 1888 saisit le point de l’édifice où les quatre arbalétriers se rejoignent pour former un seul tronc qui va en s’amincissant jusqu’au sommet, en passant par le troisième étage, comme le montre la photographie prise le 2 avril 1889, deux jours après l’inauguration.

La photographie, qui se prête particulièrement bien à ce genre de reportage, traduit parfaitement le montage précis et rapide de la tour Eiffel, tel qu’il a été prévu par Gustave Eiffel dans ses ateliers de Levallois-Perret et tel qu’il a été perçu par tous les observateurs, à savoir comme un immense jeu de Meccano où l’intervention humaine semble inexistante.

Après avoir suscité peurs et scandales[1] tout au long de sa construction, la « dame de fer », véritable triomphe de la vitalité et de l’inventivité de l’architecture française, est le plus grand succès de l’Exposition universelle de 1889 et redonne ainsi à la France sa place dans le concert des grandes nations. Construite pour vingt ans seulement mais sauvée par son rôle scientifique, la tour Eiffel est devenue le symbole même de Paris.

Roland BARTHES, La Tour Eiffel, Delphire, 1964.

Charles BRAIBANT, Histoire de la tour Eiffel, Plon, Paris, 1964.

Jean des CARS et Jean-Paul CARACALLA, La Tour Eiffel, Denoël, Paris, 1989.

Armand LANOUX, La Tour Eiffel, Ramsay, Paris, 1991.

Bertrand LEMOINE, La Tour de monsieur Eiffel, Gallimard, Paris, 1989.

Henri LOYRETT,E « La tour Eiffel », in Pierre NORA (dir.), Les Lieux de mémoire, tome II, Gallimard, Paris, 1986, rééd. coll. « Quarto », Paris, 1996.

1889. La Tour Eiffel et l’Exposition universelle, catalogue de l’exposition du musée d’Orsay, RMN, Paris, 1989.

1. En février 1887, un groupe d’artistes dont Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, Leconte de Lisle, Charles Gounod adresse une pétition très hostile à M. Alphand, directeur des travaux et de l’Exposition universelle, publiée dans le journal Le Temps.

Fleur SIOUFFI, « La construction de la tour Eiffel », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 05/10/2022. URL : histoire-image.org/etudes/construction-tour-eiffel

« Les Expositions universelles à Paris 1867-1900 », une exposition virtuelle de la BNFhttp://expositions.bnf.fr/universelles/index.htm« Paris : les travaux et les jours », une exposition virtuelle de la BNFhttp://expositions.bnf.fr/paris/index.htmUne étude consacrée à la tour Eiffel sur le site Panorama de l’arthttp://expositions.bnf.fr/paris/index.htmLe site de la tour Eiffelhttp://www.toureiffel.paris/D’autres photographies de Théophile Féau sur le site Images d’arthttp://art.rmngp.fr/fr/library/artworks?authors=Th%C3%A9ophile%20F%C3%A9au

Anonyme (non vérifié)

Je m'atendais à plus de détail et surtout à une date plus précise du début de la construction.

mer 02/03/2011 - 17:03 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Je voulais beaucoup plus de détail et surtout une date vraiment plus précise sur le début de la construction (ce que vous avez mis : il manque le numéro : janvier 1887, ex : 5 janvier 1887).

mer 02/03/2011 - 17:13 Permalien
Anonyme (non vérifié)

En réponse à votre question sur la date exacte de commencement des travaux de construction de la Tour Eiffel, il s'agit du 28 janvier 1887.
Benoît

ven 04/03/2011 - 09:04 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Le chantier commencé le 28 janvier 1887 a été achevé le 31 mars 1889. La Tour Eiffel a donc été construite en 2 ans, 2 mois et quelques jours.
Benoît

jeu 29/09/2011 - 14:42 Permalien
Anonyme (non vérifié)

merci c genial grace a toi mon exposee i va dechirer

lun 02/04/2012 - 19:04 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour, j'aimerais savoir la raison pour laquelle Eiffel a construit cette tour. Merci par avance pour votre réponse, rapide si possible.
=)

sam 28/04/2012 - 18:09 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,

Gustave Eiffel a construit cette tour pour l'exposition universelle de Paris en 1889. De plus, comme il est dit dans le texte : "Prévue à Paris en 1889, année du centenaire de la Révolution française, l’Exposition est tout entière dévolue au fer, et son « clou » est la tour haute de trois cents mètres dessinée par Maurice Koechlin et construite par Gustave Eiffel."

A bientôt,

Anne-Lise

mer 09/05/2012 - 09:39 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Tres bon Site , *je trouve tous si qu'il Me faut ! :)

lun 24/09/2012 - 16:49 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Il y a plein de détails, c'est génial...
Moi je cherche (en vain) en quoi la tour Eiffel est-elle importante au XIXème siècle?... J'aimerai bien savoir !

sam 23/03/2013 - 09:12 Permalien
Anonyme (non vérifié)

bonjour, je voudrais savoir s'il est vrai, que les 4 pieds de la tour Eiffel reposent sur des sarmens de vignes.
merci de me repondre

dim 01/09/2013 - 18:44 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,

Merci beaucoup de l'intérêt que vous portez à notre site ! Malgré nos recherches, nous n'avons malheureusement pas trouvé d'informations relatives à une éventuelle construction de la tour Eiffel sur des sarments de vigne. De plus, même si le Champ-de-Mars était autrefois consacré à la culture maraîchère, il ne semble pas avoir accueilli de vignes avant la construction du monument.

À bientôt,

Aurélie

lun 02/09/2013 - 18:11 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,

Sauriez-vous m'indiquer quels étaient les enjeux de la construction de la tour Eiffel, à part politiques? J'aimerais savoir si elle a un quelconque rapport avec la transformation de la société du XIXème siècle. Je n'ai pas encore effectué de recherches à ce propos mais j'aurais aimé avoir votre opinion car je vois que vous prenez le temps de bien répondre aux commentaires. Merci!

lun 04/11/2013 - 20:03 Permalien
Anonyme (non vérifié)

J'aimerai connaitre e nom des entreprises qui ont participé aux travaux.

mar 14/01/2014 - 20:14 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Est-ce qu'on sait pourquoi l'exposition était dévolue au fer?

lun 24/02/2014 - 09:16 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,
J'ai lu sur un site que l'emplacement de la tour Eiffel côté Seine était aussi administratif: en effet, le terrain du champ-de-mars étant militaire, la seule zone appartenant à la Ville qui avait accordé à Eiffel les 20 ans d'exploitation) était celle proche de la Seine.
Pouvez-vous me confirmer svp, voire développer un peu cette notion autour du site. A qui appartenait le champ-de-mars (Défense / Ville de Paris ?) et quand le terrain est-il passé à la Ville ?
Merci !

lun 12/05/2014 - 11:35 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Je dois faire une travail en histoire des Arts sur La Tour Eiffel et je ne trouve pas le sens de l’œuvre, Pourquoi Gustave Eiffel a t-il construit la Tour Eiffel?
Merci d'avance!

dim 08/06/2014 - 14:13 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Les noms de qui sont inscrits sur la tour au niveau du premier étage ?

mar 24/03/2015 - 09:12 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,

Les noms gravés au niveau du premier étage sont ceux de 72 savants (ingénieurs, mathématiciens, physiciens...)qui, selon Gustave Eiffel, ont "honoré la France" de 1789 à 1889. Vous trouverez la liste exhaustive sur le lien ci-dessous :
http://www.toureiffel.paris/tout-savoir-sur-la-tour-eiffel/dossiers-thematiques/88.html

A bientôt,

Juliette

mar 07/04/2015 - 15:18 Permalien
Anonyme (non vérifié)

la construction de la tour Eiffel a duré pendant 2 ans 2 mois et 5 jours exactement.

ven 08/05/2015 - 11:57 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour,
1) Il me semble que beaucoup de gens ne savent pas qu'au bout de la tour, il y'a une petite pièce ou se trouvent (en sire) Gustave Eiffel sa fille et Tomas Edison.
2) Le fer qui a servit a la réalisation de ce monument bijou provient d'Algérie, une mine se trouvant à Miliana a l'est d'Alger, mont de Zakar.

mer 09/09/2015 - 15:30 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Saviez-vous que les durées de réalisations pour: Le Panthéon 32 ans, l'Arc de triomphe étoile: 30 ans

mer 09/09/2015 - 15:35 Permalien
Anonyme (non vérifié)

Bonjour, savez-vous comment une réalisation architecturale fortement décriée peut devenir en quelques décennies un symbole mondialement connu ?
Merci d'avance.

lun 28/03/2016 - 16:22 Permalien

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Mentions d’information prioritaires RGPD

Vos données sont sont destinées à la RmnGP, qui en est le responsable de traitement. Elles sont recueillies pour traiter votre demande. Les données obligatoires vous sont signalées sur le formulaire par astérisque. L’accès aux données est strictement limité aux collaborateurs de la RmnGP en charge du traitement de votre demande. Conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016 sur la protection des données personnelles et à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité et de limitation du traitement des donnés vous concernant ainsi que du droit de communiquer des directives sur le sort de vos données après votre mort. Vous avez également la possibilité de vous opposer au traitement des données vous concernant. Vous pouvez, exercer vos droits en contactant notre Délégué à la protection des données (DPO) au moyen de notre formulaire en ligne ( https://www.grandpalais.fr/fr/form/rgpd) ou par e-mail à l’adresse suivante : dpo@rmngp.fr. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre politique de protection des données disponible ici en copiant et en collant ce lien : https://www.grandpalais.fr/fr/politique-de-protection-des-donnees-caractere-personnel

Partager sur

Découvrez nos études

Les galeries du Palais-Royal, ancêtre des passages couverts

Une spéculation immobilière

Le Palais-Royal devint la propriété des Orléans, branche cadette du royaume de France, en février 1692, quand Louis…

La Cathédrale de Rodin

La cathédrale comme quintessence de l’art

C'est dans un contexte chargé de symboles que Rodin crée en 1908 une sculpture intitulée La Cathédrale…

Les plans-reliefs

La collection des plans-reliefs

Née dans un contexte historique particulier, la collection des plans-reliefs doit son existence à une conception…

Le pont au Change

Les ruines de la ville

Ce tableau illustre l’une des grandes facettes de la vie d’artiste d’Hubert Robert, celle du peintre de la réalité urbaine,…

Cloître de l'église de Moissac

La Mission héliographique de 1851 : une vocation patrimoniale

La notion de patrimoine

L’acharnement des sans-culottes révolutionnaires contre les monuments de l’Ancien Régime qui abritaient les emblèmes de…

La Mission héliographique de 1851 : une vocation patrimoniale
La Mission héliographique de 1851 : une vocation patrimoniale
La Mission héliographique de 1851 : une vocation patrimoniale
Plafond du salon Denon - Vue d'ensemble

Napoléon et les arts

Le pavillon Denon appartient aux aménagements réalisés au Louvre sous le règne de Napoléon III. Conçu par l’architecte Hector Lefuel (1810-1881),…

Napoléon et les arts
Napoléon et les arts

Vue de la Seine au XVIIIe siècle

L’œil de Paris

La vue de la Seine en aval du pont neuf est datée et signée par l’artiste, avec une mention inscrite sur le quai Malaquais ou des…

Une halle révolutionnaire

Nourrir la capitale

Le geste monumental traduit par les plans de Le Camus de Mézières et le dessin anonyme antérieur à 1836 vient résoudre un…

Une halle révolutionnaire
Une halle révolutionnaire

Le Louvre au XIXe siècle

Le Louvre au XIXe siècle

Depuis le XVIe siècle, l’achèvement du Grand Louvre est un leitmotiv de la politique culturelle…

Le Louvre au XIX<sup>e</sup> siècle
Le Louvre au XIX<sup>e</sup> siècle

Versailles après Louis XIV

Le retour de la Cour

Le tableau de Pierre-Denis Martin (1663-1742) s’inscrit dans une période de renouveau dans l’histoire du château de…

Versailles après Louis XIV
Versailles après Louis XIV
Versailles après Louis XIV